Un petit bassin dans le jardin, comme c'est beau...

Le 30/04/2013

moore

Forts d’un charme incomparable, les bassins d’agrément dégagent une atmosphère aussi rafraîchissante qu’apaisante. Leur mise en scène dans le jardin sublime le décor en une sorte d’osmose entre la verdure et l’eau.

Carré de baignade


Dans ce petit jardin clos de murs, une piscine aurait dénaturé l’ambiance silencieuse d’un espace aussi serein. Et dans un véritable bassin, le non traitement de l’eau interdirait la baignade. Pour associer les deux fonctions, voici une réalisation au compromis judicieux.

Côté décor, la forme carrée du bassin de petites dimensions, entouré de pierres, offre d’harmonieuses proportions. Sur le pourtour intérieur, une frise en carrelage, issue d’une récupération, s’ajuste juste au-dessus de la ligne d’eau pour offrir ses motifs colorés au regard et affirmer le style ornemental.

Côté pratique, un mortier souple (« Mortex® Étanche » de Beal) de ton beige donne à l’eau sa teinte vert clair qui perdure grâce à une filtration permanente empruntée à la technique des piscines. On peut donc se rafraîchir dans l’eau propre de ce charmant bassin d’allure élégante, noyé dans un carré de pelouse, à l’aplomb d’un grand mur orné de bas-reliefs et d’une ancienne fontaine en pierre.

> Avantage

Faire d’une pierre deux coups : d’une part se rafraîchir, d’autre part profiter d’un décor qui n’occasionne aucune gêne, même en hiver.

> La bonne idée

Une minipiscine construite et paysagée comme un bassin d’ornement ; une bulle d’air dans ce jardin clos.

Pour accueillir les oiseaux

Ce bassin réserve son eau claire aux oiseaux désireux de se rafraîchir (L 300 x larg. 200 cm). D’une hauteur de 50 cm (du terrain jusqu’au bord supérieur), il est installé entre terrasse et pelouse pour offrir un spectacle permanent. L’ossature dressée en parpaings, revêtus extérieurement d’un enduit coloré, repose sur une dalle en béton hydrofuge, coffrée et ferraillée.

Les parois intérieures sont, elles, enduites d’un ciment bi-composant (« Enduit piscine bassin anti-infiltration » de DIP Étanch) destiné à assurer leur étanchéité, alors que le fond de l’ouvrage est, lui, tapissé de galets de rivière scellés sur chant dans un mortier hydrofuge. L’eau dépasse de 4 cm à peine ce fond en calade qui est ainsi laissé bien en vue. Les oiseaux qui viennent s’ébattre ne manquent pas de picorer quelques graines que l’on dépose sur une dalle affleurante centrale.

Pour maintenir la clarté de l’eau, celle-ci se déverse, par un larmier revêtu d’une ardoise, dans un bassin inférieur plus profond où une pompe remonte l’eau pour alimenter le bain des oiseaux. Ce circuit fermé permet un mouvement régulier nécessaire à l’oxygénation et à la filtration. Chaque bassin est pourvu d’une bonde de vidange permettant un nettoyage annuel.

> Avantage

Le décor créé ajoute une note de poésie à savourer toute l’année.

> La bonne idée

Attirer les oiseaux dans son jardin en leur offrant eau et nourriture. Les parpaings qui forment la structure sont coiffés de planches en bois thermochauffé et imputrescible (Dumoulin Bois).

Esprit japonais

Sur une surface d’environ 20 m², le bassin au contour irrégulier s’inscrit comme une retenue d’eau naturelle au coeur d’un jardin paysagé. Son esprit japonisant s’est forgé avec des matériaux issus de son environnement breton !

Rien ne laisse entrevoir la dalle en béton et les murs en parpaings qui constituent les bords, ces matériaux étant revêtus d’un enduit hydrofuge gris. Le dessus des murs en parpaings est dissimulé par des dalles de schiste, récupérées dans une carrière locale ; d’autres dalles, plus massives, sont supportées par des parpaings pour dépasser le niveau de l’eau et créer des pas japonais. Un amas de galets, partiellement immergés, ajoute son charme au décor. En pierre naturelle, polis et vieillis à la manière des galets de mer, ils proviennent des carrières Men Arvor.

Le bassin fonctionne en circuit fermé. Il est oxygéné par une petite cascade, à une extrémité, tandis qu’à l’opposé une pompe immergée dotée d’un préfiltre nettoie l’eau avant qu’elle ne passe dans un second filtre extérieur au bassin et immergé dans une cuve.

> Avantage

Parce que sa structure est complètement dissimulée, et son contour irrégulier, ce bassin semble être une pièce d’eau naturelle.

> La bonne idée

Se servir de pierres naturelles mises autrefois au rebut dans une carrière.

Fondu dans la nature

Au style sauvage de ce jardin convient bien un bassin rustique. L’eau et la verdure se côtoient en beauté selon une cohérence parfaite, et jouent de concert sur leur improvisation maîtrisée. La densité des plantes dessine une masse verdoyante ponctuée de bouquets fleuris. De même, le bassin s’est forgé un style bien à lui par le biais des matériaux multiples mis en scène. Des caillebotis en pin classe 3 recouvrent partiellement les anciens trottoirs en granit qui entourent le plan d’eau, peu profond.

À proximité, un mélange de tomettes et de vieux pavés ajoute du charme. Au coeur du bassin, une potée sans fond, scellée sur la dalle en béton, fait office de trop-plein : l’excès d’eau s’évacue vers un puisard. L’eau statique du bassin est, quant à elle, renouvelée de temps à autre : une autre vidange est ainsi prévue ainsi qu’une alimentation cachée dans la verdure, en provenance d’un bac de récupération d’eau de pluie.

> Avantage

Une formule économique pour créer un bassin qui, c’est certain, ne ressemble à aucun autre.

> La bonne idée

Créer un bassin avec les moyens du bord sans avoir peur de mélanger les matériaux.


En escalier sur trois niveaux


Remarquable, ce jardin paysagé s’anime de trois bassins successifs de dimensions variées. Ils structurent le terrain incliné que l’on arpente en franchissant des marches profondes en pas-d’âne (L 42 x P 32 cm, épaisseur 8 cm).  Cet ensemble (coloris Savane) est réalisé en pierre reconstituée, série « Castellane » de Carré d’Arc. Riche de multiples éléments, cette collection permet de paysager un jardin avec un seul matériau qui se décline en multiples formats pour des utilisations spécifiques.

Les bassins sont entourés de murets constitués de plusieurs « blocs murets ». Cet élément (L 50 x h 16 ou 12 x larg. 16 ou 12 cm : 12,22 €) présente trois faces structurées où se dessinent des ensembles de pierres appareillées différemment. Ainsi, en modulant l’orientation des blocs, on parvient à créer l’illusion d’un petit mur monté avec des pierres de formats multiples. Les murets sont donc formés de trois rangs de blocs superposés pour s’élever à 48 cm de haut ; doublés pour atteindre 32 cm de large.

La bâche d’étanchéité en caoutchouc synthétique (EPDM), qui tapisse le fond des bassins, remonte entre les deux épaisseurs de blocs laissant ainsi d’une part les faces structurées apparentes, d’autre part garantissant l’étanchéité. L’eau communique d’un bassin à l’autre en circuit fermé avec pompe de relevage et filtre, par des déversoirs tantôt en tuiles canal, tantôt en pierre plate. Des margelles droites (L 49 x larg. 33 cm, ép. 3,3 cm : 17,07 €) chapeautent les murets.

> Avantage

Le « bloc muret » en trompe-l’oeil permet de créer une parfaite illusion de vraies pierres en formats multiples.

> La bonne idée

Utiliser le même matériau pour décorer son jardin et lui offrir cohérence et harmonie.


Retranché au fond du jardin

Le bruit délicat de l’eau qui s’écoule par une canne en bambou laisse deviner la présence de ce bassin situé au pied d’un mur mitoyen dans un jardin de ville. Caché par la végétation, il s’inscrit dans une terrasse surélevée construite dans la continuité d’une autre terrasse reliée par quelques marches ; l’ensemble étant réalisé en bois modifié thermiquement (Dumoulin Bois). Le petit bassin (100 x 100 cm) est constitué d’un bac en fibres-ciment enduit d’une résine d’étanchéité (« Enduit piscine bassin anti-infiltration » de DIP Étanch).

Côté profondeur, 30 cm suffisent à immerger la petite pompe qui remonte l’eau dans la canne de bambou partiellement dissimulée dans un buis taillé en cube. L’eau toujours propre et oxygénée par ce circuit accueille une faune aquatique que l’on prend plaisir à observer loin des désordres de la ville.

> Avantage

Un petit jardin de ville structuré sur plusieurs niveaux agrandit l’espace.

> La bonne idée

Intégrer le bassin dans une terrasse en bois thermochauffé, retranchée sous la végétation.

Source: http://www.maison-deco.com

Article précédent

Abonnez-vous

Recevez toute nos actualités et bons plans sur votre boite mail.

shad

Partagez

Suivez l'actualité sur nos réseaux sociaux.

shad
publicité
publicité
publicité